Imprimer la page

Carmen Seitas

Spectacle d’Edmonde Franchi, 8 au 30 juillet 2010, Avignon

A travers cinq comédiennes principales, entourées d’un chœur composé par La Chorale de l’Académie de chant populaire qui représente l’ensemble des ouvrières, Carmen Seitas retrace une sorte de saga familiale qui traverse les différentes époques de la Manu, de son origine à sa fermeture.
Mais au-delà du spectacle, de la musique, du théâtre, cette pièce interroge l’histoire, la vie économique, les facteurs humains et sociologiques. Car si de nombreuses créations et auteurs ont déjà abordé la mémoire des travailleurs, qu’en est-il exactement du travail des femmes, de la mémoire ouvrière féminine ?
Edmonde Franchi a voulu retrouver l’âme de ces femmes, leur histoire collective. Dans cette fresque magnifique, les histoires de famille se superposent à l’histoire du travail et la mémoire familiale devient le véhicule de la mémoire ouvrière.
Gardant son grain de folie et ses bons mots, Edmonde Franchi, avec sa profusion et sa générosité, explore le temps, ouvre des blessures, tire des portraits et des personnages allégoriques et utilise la musique comme un vecteur essentiel de la mémoire et de l’émotion.

Théâtre du Chêne Noir
8bis, rue Sainte-Catherine
84000 Avignon
Tél : 04 90 82 40 57

Distribution, note d’intention et présentation du spectacle


-8 juin 2010-



Histoire en PACA, migrations et territoires

















































































































































Histoire sociale et mémoire ouvrière


























































Culture populaire