Imprimer la page

Carte scolaire, les enjeux d’un débat mal posé

Jean-Christophe François et Franck Poupeau, Le Monde Diplomatique, mars 2007

Sous l’effet de politiques de « démocratisation » qui ont produit une « explosion » des effectifs scolaires, les dysfonctionnements de l’école républicaine française, censée constituer un lieu privilégié d’interaction entre divers milieux sociaux, retiennent l’attention.

Cette mixité scolaire apparaît de moins en moins réelle. Et la pression du chômage a accru l’anxiété des familles concernant l’avenir de leurs enfants.
Avec la publication à répétition du palmarès des établissements depuis les années 1980, chacun souhaite savoir – et pouvoir – « placer » sa progéniture dans une « bonne école ». Choisir son établissement, c’est aussi choisir un avenir professionnel et social, et donc investir pour l’avenir.

Lire la suite de l’article sur le site du Monde Diplomatique

Jean-Christophe François est Maître de conférences à l’université Paris-VII et Franck Poupeau est chercheur au Centre de sociologie européenne et auteur d’Une sociologie d’Etat. L’école et ses experts en France, Raisons d’agir, Paris, 2003.


-6 juin 2007-



École et Territoires





































































Quartiers et périphéries