Imprimer la page

Chocolat, clown nègre

Pièce de Gérard Noiriel mise en scène par Marcel Bozonet, DAJA-Le Gymnase, 22 au 24 février 2012, Marseille


Né esclave à Cuba, acheté par un riche portugais qui l’amène en Europe, Rafael de Leïos, devenu Chocolat, deviendra célèbre après sa rencontre avec un clown anglais, Foottit, qui en fait son Auguste, sa victime préférée, son nègre stupide, « battu et content » comme on le présente dans les publicités.
Marcel Bozonnet réunit quatre interprètes venus du cirque, du théâtre et de la danse pour reconstituer ludiquement mais exactement ce que fut la vie de cet incroyable artiste talentueux luttant contre les préjugés d’une époque qui découvre le monde noir à travers la colonisation de l’Afrique.



Chansons, poèmes, musique, danse, documents journalistiques, archives sonores et visuelles sont utilisés pour cette fresque-performance qui, à travers l’histoire de ce duo, rend aussi hommage au Nouveau Cirque qu’ils ont inventé. Au sommet de leur carrière ils ont inspiré des peintres comme Toulouse-Lautrec, des musiciens comme Debussy, des écrivains comme Samuel Beckett qui s’inspirera d’eux pour imaginer Pozzo et Lucky, les héros d’En attendant Godot. Mais de ce succès incroyable il ne restera rien à Chocolat, prisonnier de sa condition, tombé dans l’oubli et la misère.


Mercredi 22, jeudi 23 et vendredi 24 février à 20h30
Théâtre du Gymnase
4, rue du Théâtre français 13001 Marseille



Site du collectif DAJA
 


-7 février 2012-



Histoire coloniale et postcoloniale














































































































































Théâtre / Immigration / Engagement