Imprimer la page

Délinquance humanitaire ? Du “délit de solidarité” au “devoir de délation”

Editorial de Vincent Geisser et sommaire de la revue Migrations Société n°123-124, mai-août 2009

Depuis plusieurs mois, un bras de fer s’est engagé entre le ministre de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité nationale et du Développement solidaire, Éric Besson, et les principales organisations de soutien aux sans-papiers et aux réfugiés et demandeurs d’asile, lesquelles se sont largement mobilisées, parvenant à rassembler au bas d’une pétition les signatures de plus de 300 acteurs collectifs et plus de 20 000 personnes physiques. L’objet du conflit ? L’article L 622-1 du code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile (CESEDA) qui, selon les associations signataires — sous prétexte de combattre les réseaux de passeurs et la traite des êtres humains — sanctionne un véritable « solidarité », conduisant à pénaliser et à criminaliser l’aide bénévole et/ou non lucrative aux étrangers en situation irrégulière.

 

 

Edito complet en téléchargement

 

Sommaire de Migrations-Société Vol. 21 - n° 123-124 « Transmissions familiales en migration » en téléchargement

 


-7 septembre 2009-



Politique