Imprimer la page

De contradictions en effet d’annonce, un sombre bilan

Éditorial de Yvan Gastaut et sommaire de la revue Migrations Société n°140, mars-avril 2012

Au terme des cinq années de la présidence de Nicolas Sarkozy, un retour analytique sur la manière dont le thème de l’immi­gration et de la diversité a occupé les affaires de l’Etat n’est pas inutile pour envisager l’avenir d’un sujet placé au centre de la vie publique depuis le milieu des années 1980, voire depuis la fin des années 1960.
S’il ne s’agit donc pas d’une originalité particulière par rapport à ses prédécesseurs Jacques Chirac ou François Mitterrand, c’est la densité qui peut surprendre. En effet, démultipliée et déclinée dans des dimensions toujours plus élargies, la "question de l’immigration" ne cesse de nourrir l’agenda politico-médiatique.
À l’inévitable politique d’immigration, de contrôle des frontières, d’intégration des populations immigrées, de gestion de la politique de la ville et des "banlieues" s’ajoutent l’inattendu des polémiques, la multiplication des petites phrases, incidents ou faits divers qui ani­ment la vie publique. Entre stratégie et "idéologie" sarkozyste, la thé­matique de l’immigration, centrale pour le nouveau pouvoir installé en 2007, s’est élaborée également en fonction de ces aléas.


 Édito complet en téléchargement

Sommaire de Migrations-Société Vol. 24 - n°140 "Terres et gens de frontières" en téléchargement


-16 août 2014-



Migrations