Imprimer la page

Dénationaliser l’histoire de France

Suzanne Citron, Libération, 30 décembre 2004

« La peur des politiques de saper les bases d’une identité nationale fragilisée, les tabous de l’inconscient collectif, l’absence de motivation des milieux universitaires, la routine des programmes scolaires et les intérêts des éditeurs de manuels se conjugueront-ils une fois de plus pour tuer dans l’oeuf le questionnement sur la configuration anachronique de l’historiographie nationale ?

Toutes les histoires fabriquées au XIXe siècle pour célébrer les Etats-nations émergents ont plus ou moins gommé ce qui faisait tache sur leur image. Mais le contexte intellectuel et le projet idéologique qui ont conditionné la construction d’une Histoire de France des origines à nos jours, officialisée et transmise par l’école de la IIIe République, est l’une des clefs du malaise identitaire actuel. »

Lire l’article sur le site de la LDH (Ligue des Droits de l’Homme) - Toulon


-16 mars 2007-



Histoire de France, histoire de migrations