Imprimer la page

Ecole et milieux populaires

Cahiers pédagogiques n°520, CRAP, mars 2015

Que faire si l’on ne se satisfait pas d’une école où tout (ou presque) serait joué depuis le berceau, en dépit de la bonne volonté des acteurs ? Notre réflexion n’est pas exempte de paradoxe. Nous disons à la fois : gare aux catégories, aux idées préconçues. Ne plaquons pas sur les élèves des images toutes faites selon leur origine, leur milieu social en particulier. Et en même temps : prenons conscience de la spécificité des enfants de classes populaires et de leur rapport à l’école, voyons ce que nous faisons spécialement avec eux pour dénouer les malentendus, travailler les implicites, garantir leurs droits, lutter contre les disqualifications dont leurs parents ont trop souvent été victimes.

De quoi s’agit-il alors ? Avoir un regard aiguisé, mais se garder de systématiser ; travailler en acceptant de considérer les rapports de classes à l’intérieur de l’école, tels qu’on peut les analyser au XXIe siècle, sans scléroser leur réflexion en dogmes. Plutôt en la traduisant en pratiques, obstinément.


Sommaire et bon de commande en cliquant ici.


-30 mars 2015-



Relations familles-école

















































































Discrimination / Inégalités






















































































































































































Quartiers et périphéries