Imprimer la page

Être né en France d’un parent immigré

Catherine Borrel et Bertrand Lhommeau, Insee Première, mars 2010

" En 2008, 3,1 millions de personnes âgées de 18 à 50 ans, nées en France métropolitaine, sont enfants d’immigrés. La moitié d’entre elles ont moins de 30 ans. 50 % ont deux parents immigrés, 20 % sont descendants d’immigrés uniquement par leur mère et 30 % uniquement par leur père.
La moitié des descendants directs ont un parent immigré né en Europe et quatre sur dix sur le continent africain, essentiellement au Maghreb. Les descendants les plus jeunes ont des parents d’origines plus variées et plus lointaines. Les enfants d’immigrés de 18 à 30 ans ont une fois sur deux une ascendance africaine.
La répartition régionale des descendants s’écarte peu de celle des immigrés. Ainsi, un tiers des descendants âgés de 18 à 50 ans sont franciliens.
Près du quart des descendants ayant la nationalité française ont au moins une autre nationalité.
Pour la grande majorité des descendants, la langue française a été transmise dans leur enfance par au moins un de leurs parents. À la génération suivante, les descendants devenus eux-mêmes parents parlent français avec leurs enfants vivant en France, dans 99 % des cas. "

Publication en ligne sur le site de l’INSEE

Sommaire

  • 3,1 millions de descendants directs d’immigrés entre 18 et 50 ans en 2008
  • Les descendants directs d’immigrés : une population jeune
  • Les descendants les plus âgés sont majoritairement issus d’une immigration européenne
  • Des origines au-delà de l’Europe pour les parents des jeunes descendants
  • Pour la moitié des descendants, seul un parent est immigré
  • Un tiers des descendants d’immigrés vivent en Île-de-France
  • Naître ou devenir Français
  • Le français en héritage


-16 avril 2010-



Migrations