Imprimer la page

Face aux discriminations : mémoires, histoire et avenir du Grand Saint-Barthélémy

Journée de réflexion, Collectif associatif, 9 décembre 2010, Marseille

Le 18 Octobre 1980, à la Cité des Flamands, le CRS Jean-Paul Taillefer abat Houari Ben Mohamed, 17 ans. Ce crime raciste va soulever de manière durable l’indignation des habitants du grand Saint Barthélémy et constitue une date de référence dans leur mobilisation.
Nul doute que l’histoire du quartier puise son identité dans les mobilisations exprimées par ces habitants. Cette journée vise à valoriser l’histoire de ces mobilisations mais également à les réinterroger à travers les multiples productions exprimées aujourd’hui. Autour de la Maison des Familles, du centre social Agora et du Comité Mam’Ega, s’est constitué un collectif d’associations marseillaises soucieuses de faire le lien entre les traces du passé et les nombreuses expressions culturelles et pédagogiques qui témoignent de la richesse et de la diversité des histoires liées à l’immigration, notamment dans les 13ème et 14ème arrondissements. 

Programme en téléchargement


-6 décembre 2010-



Mémoire du territoire Grand Saint-Barthélémy
















Discrimination