Imprimer la page

Fusillés pour l’exemple et réfractaires

Projection, interventions et échanges, Ligue des Droits de l’Homme, 6 novembre 2014, Marseille

 

Des fusillés pour l’exemple de la guerre de 14-18 aux refuzniks israéliens, en passant par les réfractaires français aux guerres d’Indochine ou d’Algérie, le prochain "Jeudi des Droits de l’Homme"
rend hommage à ceux tués par un état-major inhumain ou emprisonnés pour avoir refusé de participer à une guerre coloniale au nom de l’éthique.


- 18h : projection du film «  Adieu la vie, Adieu l’amour »
- 19h : témoignage de Marie-Thérèse Testud, petite-fille de Pierre Mestre, fusillé pour abandon de poste le 8 février 1915, qui se bat avec la LDH pour sa réhabilitation
- 19h30 : extrait d’une interview vidéo de Gilles Manceron, historien de la LDH
- 20h : intervention des responsables locaux de la FNLP, fédération nationale de la libre pensée : positions et actions sur la réhabilitation des fusillés pour l’exemple et pour le pacifisme
- 20h30 : évocation des réfractaires des guerres coloniales françaises d’Indochine et d’Algérie ; intervention de Jacques Pradel, président de l’ANPNPA (Association Nationale des Pieds-Noirs Progressistes et leurs Amis) puis de Tony Orengo, réfractaire en Algérie.
- Échanges avec le public suivis "du verre de l’amitié"

Jeudi 6 novembre 2014 à partir de 18h00
Maison de la Région
61, La Canebière
13001 Marseille


-6 novembre 2014-



Histoire et mémoires