Imprimer la page

Genre et migrations. L’autonomie à l’épreuve du volet linguistique du contrat d’accueil et d’intégration

Article de Nadia Ouabdelmoumen, revue GLAD !, décembre 2016

Partant d’une recherche qui a consisté à interroger l’actualisation du genre et des rapports sociaux à travers la mise en application du volet linguistique du contrat d’accueil et d’intégration à Rennes, cette contribution vise à interroger l’autonomie comme révélateur de logiques normatives et de rapports sociaux, circonscrits au fonctionnement de ce dispositif des politiques de l’immigration et de l’intégration, dans un contexte de multiplication des processus de suivi individualisés et contractualisés, privilégiant des mécanismes d’autonomisation individuelle.

À partir d’enquêtes de terrain réalisées dans l’organisme agréé pour la formation linguistique contrat d’accueil et d’intégration (CAI) à Rennes, il s’agira plus particulièrement de décrire la manière dont apparait, dans ce contexte d’offre-obligation de formation linguistique, une forme d’injonction à l’autonomie par la langue, prioritairement adressée aux femmes stagiaires de ce dispositif. Ceci, illustrant la façon dont cet idéal de remise en cause des formes de contrôle social s’infuse par une invisibilisation des rapports de pouvoir qui lui sont pourtant inhérents.

Retrouvez l’article à lire en version intégrale sur le site de la revue GLAD !, revue sur le langage, le genre, les sexualités.




-3 janvier 2017-



Éducation interculturelle / Diversité







































































































Langues et cultures






















Femmes / Féminisme / Genre




















































Migrations