Imprimer la page

Immigration algérienne et guerre d’indépendance

Peggy Derder, CNHI - Documentation française, mars 2012


 


L’histoire de l’immigration algérienne en France s’inscrit dans le contexte de la colonisation, dès le milieu du XIXe siècle. Les immigrés algériens ne sont alors ni citoyens français ni étrangers. Ils sont avant tout des « indigènes » soumis à l’ordre colonial, des « sujets français de droit local », avant d’être pendant la guerre d’indépendance désignés comme des « Français musulmans d’Algérie ».


La structuration et l’enracinement de cette communauté s’inscrivent dans ce paradoxe : les immigrés algériens arrivent en métropole qui mène « cette guerre sans nom » contre leur patrie. Le conflit colonial de 1954 à 1962 va donc s’imprimer durablement dans l’opinion française, laissant sa trace dans les représentations de cette immigration jusqu’à aujourd’hui.


Ce petit ouvrage montre que, contrairement aux idées reçues, l’histoire de l’immigration algérienne en France n’est pas récente, mais sa particularité au regard des autres migrations est de doubler pendant la période de la guerre d’indépendance. Il présente les étapes et les modalités d’une histoire encore peu connue.



Peggy Derder est historienne et responsable du département Éducation de la Cité nationale de l’histoire de l’immigration.


Immigration algérienne et guerre d’indépendance
Peggy Derder
Collection Le point sur l’immigration en France - Cité nationale de l’Histoire de l’Immigration
Documentation française
72 pages, 8 euros


Présentation du livre sur le site de la Documentation française.


-27 mars 2012-



Histoire coloniale et postcoloniale