Imprimer la page

Immigrés de force, les travailleurs indochinois en France 1939-1952

Conférence de Pierre Daum, Actes Sud - Association du Méjan, 9 décembre 2009, Arles

" Pour les travaux les plus pénibles, comme ceux du maniement des poudres dans les usines d’armement, la France fit venir en 1939 vingt mille Indochinois de sa lointaine colonie d’Extrême-Orient. Recrutés pour la plupart de force, débarqués à la prison des Baumettes à Marseille, ces hommes furent répartis à travers la France dans les entreprises relevant de la Défense nationale. Bloqués en Métropole pendant toute la durée de l’occupation allemande, logés dans des camps à la discipline très sévère, ils furent loués, pendant plusieurs années, par l’Etat français à des sociétés publiques ou privées – on leur doit le riz de Camargue –, sans qu’aucun réel salaire ne leur soit versé. "

Mercredi 9 décembre 2009 à 18h00
Chapelle du Méjan
Place Nina Berberova 13200 Arles

Conférence de Piere DAUM en présence de Gilles MANCERON, historien et vice-président de la Ligue des Droits de l’Homme, et d’anciens travailleurs indochinois vivant en France.

 

Présentation du livre et de l’auteur sur le site de l’éditeur

20 000 travailleurs forcés d’Indochine oubliés par la France, article et diaporama de Pierre Daum sur Rue89 (7/12/2009)

L’hommage enfin rendu aux travailleurs indochinois, article du journal la Provence (17/11/2009)


-1er décembre 2009-



Histoire en PACA, migrations et territoires
















































































































































Des travailleurs coloniaux aux travailleurs immigrés