Imprimer la page

Des mots et des rumeurs (septembre 2008)

Marseille, été 2008 : comment à partir d’une rumeur peut-on aboutir à un lynchage et des crimes ?
Ce qui nous intéresse ici, ce n’est pas que les rumeurs existent depuis la nuit des temps, qu’elles ont différentes formes ou supports.
Ce qui nous préoccupe c’est ce qu’elles colportent.
Ce qui nous concerne n’est pas telle ou telle rumeur, mais ce que certaines d’entre elles démontrent : la force et persistance des préjugés et leurs interactions avec le contexte social et politique du moment.
Non seulement, comme le dit Prévert, « ils » sont étranges « ces » étrangers, mais ils font en plus de parfaits boucs émissaires.


-12 septembre 2008-