Imprimer la page

Kara’ une épopée comorienne

Spectacle de la compagnie L’orpheline est une épine dans le pied, 15 et 16 octobre 2014, Marseille

Sur ces terres entre Madagascar et la corne de l’Afrique de l’Est, un pan de l’histoire coloniale française.

Dans un verbe joueur qui traduit les paraboles et métaphores des langues africaines, les sultans batailleurs s’affrontent aux confins d’un monde déchiré à la fin du 19e.

Kara’, figure légendaire de l’archipel des Comores, donne chair à un passé oublié, aux guerres que nous n’avons pas connues, dans une tradition qui pourrait être commune à tous, celle de l’épopée. Les acteurs africains et européens traversent cette épopée avec des jeunes femmes marseillaises, un chœur de Deba, tradition héritée du soufisme.

Le texte de Salim Hatubou, auteur et conteur franco-comorien, s’est appuyé sur la collecte de la mémoire orale réalisée par l’anthropologue comorien Damir Ben Ali. Très librement adapté par Julie Kretzschmar, le texte s’affranchit de toute forme de reconstitution et le spectacle déplace les repères historiques et les motifs traditionnels.

Dans un passé légendaire, un récit pour accompagner nos défaites contemporaines.


Mise en scène Julie Kretzschmar. Texte Salim Hatubou & Damir Ben Ali. Adaptation Julie Kretzschmar
 
Mercredi 15 octobre à 19h30
Jeudi 16 octobre à 20h30

Friche de la Belle-de-Mai
Marseille 3e

Présentation sur le site des Bancs Publics.


-15 octobre 2014-



Oralité et transmission






























Théâtre / Immigration / Engagement