Imprimer la page

L’Islam au prisme de la République / La smala d’Abd el Kader à l’assaut du Plan d’Aou

Rencontres publiques et conférences de Stany Cambot et Franck Frégosi, Echelle inconnue, 1 au 16 juillet 2011, Marseille


Le 21 décembre 1852, le Labrador quitte le port de Marseille pour la Turquie, avec à son bord Abd el Kader et sa famille. Fin de cinq ans de captivité. Quelques jours auparavant des pèlerins revenant de La Mecque apprennent la présence de l’Emir à l’hôtel Des Empereurs. Ils s’y rendent pour lui présenter leurs hommages. C’est l’heure de la prière. Abd el Kader les y invite. En quelques instants, le hall de l’hôtel se transforme en salle de prière. (...)
De janvier à septembre 2010, nous nous sommes installé au plan d’Aou pour interroger l’hypothèse du politologue Bruno Etienne pour qui la Smala est un schéma religieux. Nous tentons d’entendre ce que l’islam articule de l’espace urbain ; Des trois salles de prière du plan d’Aou au hall d’hôtel du XIXe en passant par le premier lieu de culte musulman et tous les autres aujourd’hui créés ou en création.


Présentation complète du projet et des réalisations sur le site dédié par l’association Echelle inconnue.



Exposition Marseille / schéma exotérique musulman
Tout au long de l’année 2010, Echelle Inconnue a tenté d’entrevoir quelle carte de Marseille dresser à travers l’Islam. Ce travail présenté dans les rues du plan d’Aou, se rejoue ici dans une tente sonore présentant les conclusions de cette recherche participative : entretiens et cartes manquantes de Marseille.
Exposition réalisée par Julie Bernard, Stany Cambot, Pierre Commenge, Chritophe Hubert, Chloé Lemouel, Catherine Nancey, Guillaume Neveu, Nadine Rollet, Aline Scamps, Elsa Vidal.


Conférence 2/3 / Stany Cambot : La Smala d’Abd El Kader à l’assault du plan d’Aou
Comment le projet Re-dessiner le plan de la Smala d’Abd el Kader a-t-il résonné dans une ville comme Marseille ? Ce que chercher un possible schéma exotérique musulman d’une ville construite au 19e siècle révèle d’une ville d’aujourd’hui : de la République aux discours des "mainmises territoriales".
Stany Cambot est l’initiateur du projet Smala et fondateur d’Echelle Inconnue


Conférence 3/3 / Franck Frégosi : L’islam au prisme de la République : entre libre exercice du culte et domestication de la religion
Les rapports de l’islam avec une certaine conception exclusiviste de la République se révèlent souvent à nous comme une tension permanente entre le principe du libre exercice du culte et la tendance à vouloir également peser en profondeur sur le contenu intrinsèque de cette religion afin de le rendre plus compatible avec l’idéal républicain. On peut donc s’interroger pour savoir si derrière les appels incessants à défendre un « islam républicain » l’objectif ainsi recherché serait moins de favoriser un exercice public paisible de ce culte que de chercher à domestiquer l’islam et à travers lui à asseoir un contrôle social sur les populations d’origine musulmane en usant de la religion comme d’un garde fou, comble du paradoxe pour un État censé être laïque.
Franck Fregosi est directeur de recherche à l’université de Strasbourg (UMR « Politique, religion, institutions et société : mutations européennes » ) et directeur du master « Religion et société » à l’institut d’études politiques d’Aix en Provence.



-1er juillet 2011-



Laïcité et religions




































































Migrations