Imprimer la page

L’action associative des jeunes maghrébins, entre affirmation d’un droit de cité et pratiques urbaines

Alain Battegay et Ahmed Boubeker, Annales de la recherche urbaine n°89, juin 2001

Ayant fait une entrée remarquée sur la scène publique dans la France des années 1980, les associations créées par les héritiers de l’immigration maghrébine suivent aujourd’hui des destins variés qui se disséminent dans l’espace public : défense des droits sociaux au plan local, affirmation d’une identité communautaire, investissement dans l’industrie culturelle, etc.

Pour ces générations, le cadre associatif reste cependant un instrument privilégié de la pluralisation des villes et des manières d’être citoyen.

Consulter l’intégralité de l’article (7 pages, pf) sur le site des ARU

Cet article s’appuie sur une recherche consacrée aux associations de jeunes issus de l’immigration maghrébine en région Rhône-Alpes, réalisée dans le cadre du programme d’étude 1995 du Fonds d’Action Sociale.


-21 mai 2007-



Quartiers et périphéries