Imprimer la page

L’alibi de la souveraineté nationale. Contre-argumentaire pour un suffrage vraiment universel

Saïd Bouamama, Les Mots Sont Importants, 28 janvier 2013

Tous les arguments possibles et imaginables ont été avancés au cours de ces dernières décennies pour s’opposer au droit de vote des résidents étrangers. En fonction des conjonctures politiques les arguments ont varié. Certains ont été abandonnés, d’autres ont pris de nouveaux visages tout en gardant la même essence, d’autres encore sont apparus alors qu’ils n’étaient pas présents auparavant. Seule l’extrême-droite garde une permanence dans son argumentation indépendamment de la conjoncture historique. La plupart de ces arguments ont déjà été utilisés pour s’opposer aux droits politiques d’autres catégories de la communauté politique des citoyens. Certains de ces mêmes arguments ont d’ailleurs été avancés pour s’opposer à la citoyenneté des femmes et des ouvriers.

Lire les textes de Saïd Bouamama sur le site Les Mots Sont Importants.


L’alibi de la souveraineté nationale
Contre-argumentaire pour un suffrage vraiment universel (Première partie)

Le mythe de l’opinion-qui-n’est-pas-prête
Contre-argumentaire pour un suffrage vraiment universel (Deuxième partie)

Sont-ils capables d’avoir des droits ?
Contre-argumentaire pour un suffrage vraiment universel (Troisième partie)

Les faux obstacles constitutionnels
Contre-argumentaire pour un suffrage vraiment universel (quatrième partie)

La naturalisation contre le droit de vote ?
Contre-argumentaire pour un suffrage vraiment universel (Cinquième partie)

La porte ouverte à quoi ?
Contre-argumentaire pour un suffrage vraiment universel (Sixième partie)

« Seulement au niveau local »
Contre-argumentaire pour un suffrage vraiment universel (Septième partie)


-5 mars 2013-



Politique