Imprimer la page

L’école démocratique. Vers un renoncement politique ?

Texte de l’intervention de Choukri Ben Ayed, Assises nationales du GFEN, 5 juillet 2011, Aubagne


" Quelles alternatives ? Le tableau qui vient d’être dressé peut apparaître noir et démobilisateur. On peut tenter néanmoins de dégager des alternatives d’action. Celles-ci ne peuvent néanmoins prendre corps qu’à condition de partager les mêmes constats. Ce texte a tenté ainsi de définir les contours d’une analyse, d’un diagnostic de la situation éducative actuelle en soulignant caractère contreproductif d’un ensemble d’orientations aujourd’hui prônées : logiques de concurrence, démultiplication des dispositifs dits d’excellence, « libre » choix de l’école, évaluation peu contrôlées... Pour ouvrir des perspectives il convient en premier lieu d’être attentif au fait que l’on ne peut réformer le service public d’éducation sur fond de désarroi des personnels et d’anxiété des usagers que certaines dispositions ne peuvent que renforcer, comme l’injonction à choisir son école, ou la réduction des moyens d’enseignement dont les effets sont à présent très visibles.


En second lieu il paraît nécessaire de davantage prendre au sérieux les comparaisons internationales, les alertes, ainsi que les résultats des travaux de recherche menés au plan national. Les comparaisons internationales sont plus souvent mobilisées à des fins libérales pour justifier des taux d’encadrement trop élevés, des dispositions jugées encore trop bureaucratiques (la carte scolaire), ou le niveau suffisant des investissements dans l’enseignement. La référence aux comparaisons internationales se veut plus discrète, ou leurs conclusions galvaudées, lorsqu’elles soulignent l’inanité des choix éducatifs nationaux notamment en matière de classements, d’évaluation et de la concurrence.


En troisième lieu, l’une des priorités absolue, pour refonder une école démocratique est de réhabiliter la formation pédagogique des enseignants actuellement en berne. Comment en effet envisager une école démocratique en négligeant la nécessaire formation des personnels et, au-delà, de leur formation commune des dispositifs pertinents d’accompagnement et de soutien en cours d’exercice ? Bien évidemment ces propositions ne sont pas exhaustives, elles ouvrent un large débat."


Texte de l’intervention sur le site du GFEN


Présentation de l’auteur et de ses ouvrages sur le site d’ACT
 



-7 novembre 2011-



École et Territoires





































































Discrimination / Inégalités




































































































































































Discrimination