Imprimer la page

L’école face à la diversité de ses publics

Altan Gokalp, Revue Européenne des Migrations Internationales, vol 5 n°1, 1989

L’institution scolaire est confrontée à l’hétérogénéité culturelle et linguistique de son public. Les principes traditionnels d’"égalité de traitement pour l’égalité des chances" (France), "d’education for all" (Royaume-Uni) sont de moins en moins en résonance avec la situation scolaire des enfants de l’immigration.
Quelle place pour la langue et culture d’origine ? L’école à part, pour chaque communauté ? Le pluriculturalisme britannique décentralisé à l’extrême ? L’Education Interculturelle invoquée par les instances Européennes et par une majorité de pédagogues ?

Ce sont les facteurs d’acculturation qui doivent être interculturels et non les objets culturels / témoins de la différence folklorisée. Sa mise en oeuvre doit articuler trois pôles d’activités : le domaine péri-scolaire, d’abord, sous l’égide de l’école et en concertation avec les collectivités territoriales locales ; l’école, ensuite, en adaptant ses programmes aux disciplines de l’altérité (histoire, anthropologie, lettres, etc.) ; l’enseignement des langues " maternelles " enfin, qui n’a d’avenir que si l’on parvient à assurer la continuité pédagogique dans l’ensemble du parcours scolaire et le débouché vers l’Université : la légitimation.

Altan GOKALP
"L’école face à la diversité de ses publics" (1989).
Revue Européenne des Migrations Internationales , Volume 5 , Numéro 1 , p. 63-74.
Lire l’article

http://remi.revues.org/document1006.html


-7 décembre 2006-



Éducation interculturelle / Diversité