Imprimer la page

L’obsession identitaire. À propos d’un livre de Laurent Bouvet

Article de Roger Martelli, Regards, février 2015

Plutôt que d’opposer minorités et majorités, mieux vaut travailler à quelque chose de fondamental qui relie pratiquement les unes et les autres : le double sentiment de la dépossession et de l’humiliation.

Dépossession et humiliation des ouvriers anciens ballottés économiquement et territorialement, au gré des restructurations financières, des délocalisations et des spéculations foncières avivées par la métropolisation.

Dépossession et humiliation des populations, immigrées ou non, vouées à la relégation dans des territoires où la puissance publique ne peut plus ou ne veut plus assumer totalement ses fonctions de redistribution et de services publics en tous genres.

Dépossession et humiliation des jeunes que, deux ou trois générations après, on dit toujours « issus de l’immigration », et qui sont voués au sur-chômage, aux discriminations à l’embauche et à l’emploi, aux contrôles au faciès et à la suspicion d’étrangeté, par couleur de peau ou par religion.

Dépossession et humiliation des citoyens qui sont éloignés des décisions, qui se sentent consultés pour consentir et non pour décider, quand on ne tourne pas ouvertement le dos à leur demande (comme ce fut le cas pour ceux qui votèrent Non au projet de Traité constitutionnel européen en 2005). (...)

Le commun, d’ailleurs, ne se décrète pas. Il ne se définit pas par avance. Il se construit dans la participation de tous, sans exclusive, sans assignation d’identité mais sans déni d’identité, à des projets collectifs. Projets non pas seulement économiques, ou sociétaux ou culturels : projets de société, où les individus ne vivront plus leur existence comme relevant du "chez nous" ou du "chez eux" mais du "chez tous".

La tribune complète de Roger Martelli sur le site de la revue Regards

Roger Martelli est un historien du communisme. Ancien membre de la direction du Parti communiste français, il est codirecteur de la rédaction du mensuel Regards et a coprésidé la Fondation Copernic avec Anne Le Strat jusqu’en 2009. Il est notamment l’auteur de La Bataille des mondes, Éditions François Bourin, 201.



-27 février 2015-



Politique