Imprimer la page

La France hostile : socio-histoire de la xénophobie en France, 1870-1914

Laurent Dornel, Hachette littératures, 2004

Tout au long du XIXe siècle, les ouvriers français s’en prennent violemment aux travailleurs étrangers, accusés de former une " concurrence déloyale ". Ceux-ci accepteraient de bas salaires, occuperaient des emplois au détriment de Français au chômage, et menaceraient même la paix des ménages par leur concupiscence... Loin d’être isolées, ces brutalités contre les étrangers sont omniprésentes dans les archives étudiées par Laurent Dornel. La litanie des rixes, agressions et autres actes de vandalisme, donne un éclairage cru sur la société française d’hier mais aussi d’aujourd’hui.

L’étranger, à la fin du XIXe siècle, devient un enjeu politique lié à l’installation et à l’enracinement de la République. C’est aussi le moment où la xénophobie se structure comme un système de pensée et d’action. Un système dont les thèmes reviennent en force, depuis une vingtaine d’années, sur la scène politique française.

Quelles sont les origines des discours outranciers, violents, sur l’"identité nationale", la "préférence nationale" ? Pourquoi resurgissent-ils ainsi aujourd’hui ? Laurent Dornel donne ici à lire une histoire passionnante, attentive aux comportements comme aux discours, au social comme au politique

 

Lire également l’article de Laurent Dornel sur le site de la Revue d’histoire du XIXe siècle, 2002


-13 mars 2007-



Histoire de France, histoire de migrations



















































































































Racisme / Xénophobie