Imprimer la page

La construction du social. Souffrance, travail et catégorisation des usagers dans l’action publique

Marc Loriol, Presses universitaires de Rennes, 2012


 


La notion de "construction sociale" est à la mode dans les différentes sciences sociales mais, dans la plupart des textes où elle est employée, la notion de "construction sociale" n’est ni développée ni explicitée, comme si elle allait de soi, alors même qu’elle semble comprise différemment d’un auteur à l’autre. 


Cet ouvrage propose tout d’abord une typologie des approches constructivistes. Celle-ci est ensuite appliquée à l’étude des risques psychosociaux au travail : définition de la situation et de la pénibilité du travail, carrière et étiquetage dans l’organisation des personnes "stressées" ou en "souffrance", institutionnalisation des catégories cliniques comme le stress, le hum out ou le syndrome de fatigue chronique. La construction du mal-être au travail dans les métiers en contact avec un public (infirmières, policiers travailleurs sociaux, machinistes receveurs, etc.) est mise en connexion avec le travail de catégorisation des usagers ou des clients par les street level bureaucrats. 



La construction du social
Souffrance, travail et catégorisation des usagers dans l’action publique

Marc Loriol
Presses universitaires de Rennes, 2012
216 pages, 16€


Marc Loriol est sociologue au CNRS. Il a travaillé sur les métiers de service de la fonction publique (médecins, infirmières, aides-soignantes, travailleurs sociaux, conducteurs de bus, policiers, diplomates) avec une interrogation sur le rapport au métier, la gestion collective des risques psychosociaux et le travail relationnel.


Présentation de l’ouvrage sur le site des PUR.


 


-2 mai 2012-



Histoire sociale et mémoire ouvrière