Imprimer la page

La coopération des parents et des maîtres. Une approche non psychologique

Françoise Lorcerie, VEI n°114, septembre 1998

Le désaccordement entre les familles et l’école n’est pas conjoncturel (« un malentendu ») ; c’est, argument historique à l’appui, un phénomène structurel. Aujourd’hui, le grief réciproque se nourrit de la superposition dans les discours et les politiques de trois conceptions antagonistes du rôle des parents, « assujettis », « partenaires » et « clients ». Par-delà l’option néo-libérale, vécue mais peu dite, et l’option néorépublicaine dans les zones défavorisées, le non-dialogue demeure la forme de base du rapport entre École et parents.

Ville Ecole Intégration n°114, septembre 1998

Lire l’article sur le site de VEI

Françoise Lorcerie est sociologue, chercheur à l’IREMAM (CNRS)


-7 juin 2007-



Relations familles-école