Imprimer la page

La diversité culturelle. Unité et diversité dans la société française : quelle nouvelle combinaison ?

Compte rendu de la conférence d’Eric Favey, cercle Condorcet, 23 octobre 2008, Aix-en-Provence

« Comment faire pour éviter que des gens se sentent exclus, insuffisamment reconnus et non représentés ? Comment travailler à la question de l’unité du pays autrement que par des déclarations de pure forme ?
Premièrement s’atteler à la question de l’égalité des droits et à la lutte contre les discriminations dans tous les domaines. Des efforts ont été faits mais on est loin du compte. Il faudra des moyens importants pour remettre à leur place dans la société tous ceux qui en ont été exclus. (...)
Deuxièmement s’attacher aux pratiques démocratiques. On a perdu confiance dans cette capacité inouïe, acquise anciennement, de participer aux décisions de la cité, à l’avenir du pays. L’exercice du droit de citoyenneté est un droit politique que chacun doit pouvoir exercer ou de le déléguer à ceux qui auront à réaliser les choix faits par chacun et par tous. La qualité d’une démocratie se mesure aussi à la place qu’elle fait à ses minorités politiques. (...) Le droit de vote au plan local pour les étrangers permettrait de créer du lien en rapport avec la diversité culturelle surtout dans les quartiers. On peut faire le pari que si les résidents étrangers ayant avaient eu le droit de vote aux élections locales, ils auraient été considérés autrement. (...)
Autre champ de questionnement : la place du visible et du symbolique dans la société française. Est-ce qu’une société pourrait se réaliser avec des individus qui ne se reconnaîtraient pas à travers des expressions communes, des pratiques culturelles imprégnant le patrimoine, la vie quotidienne, vêtements, cuisine, langage, divertissements, musique, la vie spirituelle… ? Ce sont les expressions de la diversité culturelle. Il faut redire que le cadre laïque est une vraie chance pour traiter et gérer la question de la diversité culturelle. La laïcité n’a pas à être modernisée, il faut surtout mobiliser la laïcité contre « les idoles modernes » (E Morin), contre ceux qui veulent gouverner la pensée. Mais le cadre laïque n’impose pas de laisser ses convictions, ses croyances dans la seule sphère du privé. Ce que la loi prévoit c’est que ces manifestations ne doivent pas troubler l’ordre public. (...) »

Compte-rendu de la conférence (8 pages, pdf) en téléchargement sur le site de la Ligue de l’enseignement des Bouches-du-Rhône

Eric FAVEY est secrétaire national de la Ligue de l’Enseignement délégué à l’éducation, à la culture et à la société de l’information. Il est également Co-rédacteur en chef de la revue Diasporiques.


-7 janvier 2009-



Discrimination / Inégalités












































































































































































































Politique