Imprimer la page

La fonction sociale des préjugés ethniques

Serge Guimond, Cahiers de l’URMIS n°10-11, 2006

En psychologie sociale, de nombreux travaux ont proposé une explication des préjugés ethniques basée sur le rôle de divers facteurs individuels habituellement de nature négative.
Selon ces travaux, les préjugés ont pour fonction de restaurer l’image de soi suite à un échec, une frustration personnelle ou une privation.
Des recherches expérimentales suggèrent, au contraire, que le succès, la prospérité économique ou la gratification relative, l’inverse de la privation relative, conduisent également à l’adoption de préjugés ethniques et confirment l’hypothèse selon laquelle la fonction sociale des préjugés est de légitimer des privilèges économiques et sociaux.
Dans ce contexte, de nouvelles perspectives en matière de lutte contre les discriminations peuvent être envisagées.

L’article sur le site des Cahiers de l’URMIS

Serge Guimond est professeur des Universités et chercheur au laboratoire de psychologie sociale et cognitive (CNRS) à l’Université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand


-17 septembre 2008-



Racisme / Xénophobie