Imprimer la page

La gestion des frontières sert bien d’autres intérêts que ceux qu’elle prétend défendre

Entretien avec Claire Rodier, Article 11, 16 février 2013

Rappelant que l’inflation des contrôles migratoires, la démultiplication des barrières va et les politiques européennes en la matière ont une « efficacité » très marginale en matière de flux migratoires (ils n’empêchent nullement les candidats au passage de tenter leur chance), la cofondatrice du réseau Migreurop, par ailleurs juriste au Gisti, développe dans cet ouvrage essentiel les trois fonctions principales des murs érigés aujourd’hui. La première est économique : se barricader n’est pas donné (à Melilla, le lifting du mur frontière après les événements de 2005 a coûté la bagatelle de 32 millions d’euros) et le marché de la sécurité frontalière est désormais saturé d’acteurs privés aux dents longues. Le second objectif est idéologique : construire des murs est la meilleure manière de jouer sur cette peur de l’ « invasion » qui se révèle immanquablement un outil politique puissant. La dernière fonction est d’ordre géopolitique : au niveau européen, le contrôle des frontières passe désormais par une externalisation tous azimuts. En tissant des relations avec des pays « bon élèves » en la matière, comme le Maroc, la Turquie ou l’Ukraine, l’UE étend son champ d’action.


La gestion des frontières sert bien d’autres intérêts que ceux qu’elle prétend défendre
Entretien avec Claire Rodier
Article 11, 16 février 2013

À lire sur le site d’Article 11.

Xénophobie business.
À quoi servent les contrôles migratoires ?

La Découverte, 2012

Présentation et table des matières sur le site de l’éditeur


-18 février 2013-



Politique






































































































































































































































































































Migrations


















































































































































































Racisme / Xénophobie