Imprimer la page

La question de « l’ethnicité » dans l’École : essai de reconstruction du problème

Article de Stéphane Bonnery - Le temps de l’histoire / Sociétés et jeunesses en difficulté (n°1)

Les difficultés de certains élèves dans l’École sont de plus en plus souvent évoquées en termes d’« ethnicité », notamment pour ceux d’entre eux qui rejettent la scolarité en s’appuyant sur des « affirmations identitaires ». Ces « affirmations ethnicisées » constituent l’une des formes de réaction développées par des adolescents face à un sentiment de relégation, lui-même exprimé en termes ethnicisés.

    L’article analyse ce processus d’opposition identitaire dans son contexte de confrontation entre les différents univers de socialisation des jeunes. Plusieurs idées de sens commun sur « l’ethnicité » sont ainsi déconstruites :
    - la perception ethnicisée des difficultés scolaires n’est pas seulement le fait de jeunes issus de l’immigration, mais plus largement d’élèves de milieux populaires ;
    - elle est moins un problème spécifique qu’une conséquence des difficultés d’appropriation des savoirs ;
    - elle n’est pas seulement importée dans l’École : celle-ci participe à son émergence quand elle focalise l’attention sur la question de l’ethnicité, notamment en valorisant les « origines » des enfants et en ne proposant pas aux élèves d’autres catégories pour les aider à penser la distance qui les sépare de la culture scolaire ;
    - « l’identité » des élèves n’est pas figée par les « origines », l’École contribue à son développement ;
    - le rejet ethnicisé des apprentissages n’est pas une fatalité.

    Lire l’article en texte intégral

    La Revue d’Histoire de l’Enfance "Irrégulière" (RHEI) est la version électronique de la revue le Temps de l’histoire. Elle est animée conjointement par le CNFE-PJJ et l’Association pour l’histoire de l’éducation surveillée et de la protection judiciaire des mineurs (AHES-PJM).


    -7 janvier 2007-



    École et ethnicité