Imprimer la page

La scène littéraire postcoloniale, de Patrick Sultan. Scénographies de la mondialité littéraire

Article d’Eddy Banaré, Contretemps, mars 2012


La scène littéraire postcoloniale de Patrick Sultan répond enfin à ceux qui avaient l’intuition que les auteurs classés comme francophones, anglophones, ou lusophones, méritaient une approche critique renouvelée.


Aucune consécration littéraire, ni aucun succès d’édition, ne pouvaient permettre d’éluder ce débat. Dans cet essai adapté de sa thèse de doctorat, Sultan propose un réexamen profond d’anciens cadres inappropriés pour l’approche des nouvelles littératures nées des décolonisations. Le projet de Sultan est remarquable par son ampleur, car il confronte la tradition comparatiste française aux postcolonial studies. Surtout, il appréhende les postcolonial studies comme l’occasion d’un renouvellement de la recherche universitaire. Sultan réalise une épistémologie ambitieuse par la mise en commun d’acquis méthodologiques issus de deux courants de la recherche littéraire. Il pose également les jalons d’un comparatisme dont la refondation dépend selon lui d’une mise en perspective mondialisée.



Article consultable en ligne sur le site de Contretemps.


Eddy Banaré est docteur en littérature comparée, membre associé du Centre des Nouvelles Études du Pacifique de l’Université de la Nouvelle-Calédonie.


Ouvrage : Patrick Sultan, La scène littéraire postcoloniale, « L’Esprit des Lettres », Le Manuscrit, Paris, 2011.


-10 avril 2012-



Histoire coloniale et postcoloniale














































































































































Littérature de l’immigration