Imprimer la page

La scolarisation discriminatoire d’enfants en France

Table-ronde, Amnesty International, 10 décembre 2014, Marseille

Cette année 2014 commémore le 25e anniversaire de la Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE). Qu’en est-il de son application en France ?

Le Droit à la scolarisation est un droit fondamental, accordé par les textes français à tous les enfants de 6 à 16 ans vivant sur son territoire qu’ils soient français ou étrangers.

Conformément à la CIDE, de nombreuses circulaires viennent régulièrement réaffirmer le principe du droit à la scolarisation des enfants étrangers dans les premiers et seconds degrés. Or, certains élus ou municipalités refusent de scolariser des enfants d’origine étrangère et notamment les Roms, en subordonnant leur inscription à des conditions qui ne figurent pas dans les textes.

Beaucoup de préjugés sont à l’origine des discriminations à l’égard des plus pauvres et des Roms qui, venant en famille de différents pays de l’Europe de l’Est, donc citoyens européens, sont chassés de toute part. Alors que sédentarisés depuis bien longtemps dans leur pays, ils deviennent nomades. Les raisons de leur migration sont souvent économiques et aussi dues aux discriminations dont ils sont victimes. La France compte environ 15 à 20000 personnes et les Bouches-du-Rhône 1200 environ dont 600 enfants en âge d’être scolarisés.

D’autres collectivités locales ont mis en œuvre, avec le soutien d’associations, des lieux d’accueil et ont scolarisé les enfants, respectant le droit et répondant ainsi aux vœux de la plupart d’entre eux. Ainsi des enfants scolarisés et dans un lieu stable et décent, ont-ils plus de chance de vivre avec leur famille une meilleure insertion sociale et économique, d’être en meilleure sécurité, qu’en vivant dans la peur d’être chassés en permanence avec leur famille et d’être marginalisés.

En conclusion : comment faire respecter l’État de droit, quand les représentants de cet État ne respectent pas eux-mêmes les droits des populations vivant en son sein ?

Une table ronde en présence des associations Rencontres Tsiganes, Réseau Education sans frontière, L’école au présent, Amnesty international ».

Mercredi 10 décembre à 19h
29, boulevard Longchamp - Marseille 1er

Une exposition photos accompagnera ce débat.

Retrouvez toutes les informations sur le site d’Amnesty International Marseille.


-10 décembre 2014-



Enfants du voyage / Rroms




























Discrimination / Inégalités









































































































































































































Politique













































































































































































































































































Discrimination
















































































































Roms / Gens du voyage