Imprimer la page

Laïcité et morale à l’école - Varia

Revue Education et Socialisation, Les Cahiers du CERFEE, n°46, 2017

Editorial
Par Gérard Pithon et Roger Monjo, coordinateurs du numéro


Les grandes lignes de l’appel à contributions pour ce dossier avaient été élaborées en relation avec une série d’évènements dramatiques qui venaient de frapper la France. Cette pression continue de s’exercer de nos jours et les interrogations relatives à la formation morale, que l’école républicaine aurait vocation à dispenser, ont pris une ampleur nouvelle. Certes, la question de la place à accorder à l’école aux questions éthiques (et religieuses) n’est pas récente. Mais certaines questions sont devenues, aujourd’hui, plus intenses : peut-on faire de la laïcité le plus petit dénominateur commun de la communauté scolaire ? Les valeurs que les « leçons de morale » d’autrefois cherchaient à transmettre sont-elles devenues obsolètes ? Comment, alors, enseigner la morale aujourd’hui, et comment en évaluer l’efficacité au quotidien ? L’Enseignement Moral et Civique, mis en œuvre à partir de la rentrée 2015, répond-il à ces interrogations ? Ne met-il pas les enseignants en difficulté par la formulation d’injonctions contradictoires : respecter la diversité, d’un côté, produire du commun, de l’autre ? En quoi et comment l’éducation morale des jeunes participe-t-elle à la socialisation et la construction sociale du sujet ? Il ne s’agissait bien sûr pas, dans ce dossier, de trancher ces débats toujours en cours, mais plutôt, d’en explorer les cadres théoriques, les logiques argumentatives ou les enjeux et d’en illustrer la complexité par une recherche empirique contextualisée ou par l’analyse de certaines expériences conduites en milieu scolaire.

Les contributions ici rassemblées sont diverses, tant par leurs ancrages disciplinaires (philosophie, sociologie, psychologie, psychologie sociale, sciences de l’éducation, ethnologie) que par leurs inscriptions dans des champs professionnels variés (enseignants-chercheurs, enseignants du secondaire, formateurs d’enseignants en formation initiale ou continue, mais aussi de chercheurs débutants). C’est ce qui nous semble faire la richesse première de cette publication. Nous les avons regroupées en trois grandes parties, mais nous avons conscience que des lecteurs, voire mêmes des auteurs, pourraient proposer un autre regroupement, notamment parce que la plupart des auteurs se réfèrent à l’histoire de France.

Lire la suite de l’édito...

Découvrir le numéro de la revue
(Contribution accessibles en texte intégral)


-26 janvier 2018-



Éducation interculturelle / Diversité

















































































































Discrimination / Inégalités











































































































































































































Laïcité et religions