Imprimer la page

Le culte et le bâton : l’étonnante continuité ministérielle dans la gestion du culte musulman

Éditorial de Vincent Geisser et sommaire de la revue Migrations Société n°143, septembre-octobre 2012

S’il y a un mot qui revient sur toutes les lèvres pour qualifier les premiers pas de Manuel Valls au sein de son ministère, c’est sûrement celui de continuité. Car, en effet, le nouveau ministre de l’Intérieur, en dépit de quelques mesures emblématiques saluées par les organisations des droits de l’homme et les associations de soutien aux travailleurs immigrés, paraît rester fidèle à la doctrine de l’humanisme sécuritaire, marque de fabrique des gouvernements français, de droite comme de gauche, depuis plus d’une vingtaine d’années : réprimer les uns pour faire le bonheur des autres. Le ministre l’a d’ailleurs lui-même théorisé par une formule qui semble tout droit sortie de l’imagination d’un stratège d’une agence de communication : « fermeté et humanisme », tel un slogan de campagne électorale pour un homme dont les ambitions politiques ne s’arrêtent probablement pas aux grilles en fer forgé de l’Hôtel Beauvau, si monumentales soient-elles.


 Édito complet en téléchargement

Sommaire de Migrations-Société Vol. 24 - n°143 "Du Maroc à Bahreïn, des migrations en zones de Turbulences" en téléchargement


-16 août 2014-



Migrations