Imprimer la page

Formation : Le territoire entre mémoires et histoire : discriminations vécues, discriminations tues

Formation professionnelle - 26 avril, 3 et 10 mai 2016, ACT, Marseille

« Les mémoires nous taraudent, quand la mémoire collective a été raturée. » — Édouard Glissant

Faut il définir le territoire de manière définitive ? Le peut-on ? Un territoire est toujours tout à la fois un espace naturel, politique, géographique, humain : en un mot un lieu anthropologique. On peut aussi considérer un territoire comme un réseau de lignes : celles des déplacements des personnes qui le rejoignent, qui le quittent, qui s’y meuvent. Ce sont donc les personnes qui y vivent, qui donnent sens au territoire. Quelle que soit la durée, c’est cette présence ensemble qui fait histoire, mémoire et participe à la naissance d’un espace partagé et d’un désir commun.

Prochain cycle : 26 avril, 3 et 10 mai 2016.

Inscription : cliquez ici.

Enjeux de la formation

ACT propose dans cette formation :

  • d’entrer dans la compréhension de ce qu’est un territoire
  • de réunir des outils théoriques et pratiques nous permettant de mieux comprendre les trajectoires des personnes qui y vivent : ce qui les réunit, ce qui les singularise,
  • de mettre l’accent sur le lien entre « territoire » et « discriminations ». En quoi la référence aux territoires de vie, de travail, et à leur histoire transforme-t-elle nos représentations de ce qui discrimine certains ou tous dans tel ou tel quartier, cité, rue, ville, etc. ?
  • de lire de manières critique des analyses de type ethnique, nationale, religieuse
  • de faire de la notion de territoire un levier pour mieux comprendre notre travail et le transformer.

Contenus

  • Le territoire comme expérience : territoire de vie, territoire de travail.
  • Le territoire comme concept : approche critique de la notion dans sa construction historique et sociale.
  • L’histoire du territoire comme tissage entre « parcours individuels » et « histoire collective ».
  • Le territoire comme clé de compréhension des notions de discrimination et d’altérité.
  • Le territoire comme espace de réflexion sur l’action publique et les métiers : place et rôle des institutions sur un territoire ; notion de relation au(x) public(s).

Objectifs

  • S’inscrire et inscrire les publics dans l’histoire d’un territoire, terreau pour une citoyenneté renforcée.
  • S’appuyer sur l’histoire d’un territoire pour lutter contre les discriminations et les exclusions.
  • Sensibiliser à la pluralité des patrimoines sur un même lieu ; en faire un outil pour le travail des professionnels et / ou des militants
  • Se former à une lecture critique de ce qu’on appelle « lieux de mémoires ».
  • Outiller les professionnels pour la construction de projets autour du territoire, de son histoire et des discriminations.

Public

ACT entend par cette formation soutenir les animateurs, formateurs, enseignants, éducateurs, travailleurs sociaux, professionnels des collectivités territoriales et tous ceux qui dans leurs activités professionnelles et/ou associatives veulent agir contre les discriminations existantes sur les terrains du travail, de l’éducation, de la culture, de la vie quotidienne, etc.

Durée

Trois jours.

Coût

750 € par personne pour le cycle de trois jours

Les formations dispensées par ACT peuvent être prises en charge dans le cadre de la formation continue. Compte tenu des délais de traitement, vous êtes invité-es à engager rapidement les démarches auprès de votre organisme financeur.

Références

G. Noiriel, A. Sayad, E. Temime, M. Halbwachs, P. Ricoeur

Déclaration d’activité en tant que prestataire de formations
enregistrée auprès du préfet de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur
sous le numéro 93.13.15132.13. Cet enregistrement ne vaut pas agrément
de l’État.






-26 avril 2016-



Histoire et mémoires