Imprimer la page

Les crispations alarmantes de la société française

Gérard Courtois, Le Monde, 24 janvier 2013

On savait les Français pessimistes, inquiets de l’avenir et persuadés du déclin du pays. On avait bien compris que la France est "une société de défiance", après les travaux d’Algan et Cahuc en 2007 ou les enquêtes décennales sur les valeurs conduites sous la direction de Pierre Bréchon depuis 1981. Enfin, maints sondages ont témoigné du jugement sans pitié des Français sur la politique, de leur réticence croissante envers l’Europe ou de leur crainte de la mondialisation.

Depuis une trentaine d’années, la crispation identitaire s’est cristallisée sur la question de l’immigration. Celle-ci ne s’est pas effacée, loin de là : 70 % des sondés (et jusqu’à 83 % à l’UMP) jugent qu’il y a "trop d’étrangers en France" et 62 % que l’on "ne se sent plus chez soi comme avant".

Lire la totalité de l’article sur LeMonde.fr.

L’enquête Ipsos/CEVIPOF sur le site du CEVIPOF.

Le contrepoint de Renaud Cornand, sociologue : Sur l’islamophobie sondagière.


-31 janvier 2013-



Politique