Imprimer la page

Les discriminations racistes : une arme de division massive

Saïd Bouamama, L’Harmattan, janvier 2011


Après avoir été longtemps niées les discriminations racistes semblent sortir du silence assourdissant qui caractérisait cette question sociale essentielle : des études tentent de les mesurer, des discours politiques volontaristes sont prononcés, une haute autorité est mise en place, etc. Pourtant à y regarder de plus près le changement n’est en grande partie que d’apparence. (...)
L’occultation du caractère systémique des discriminations racistes, de leurs bases matérielles et de leurs fonctionnalités sociales dépolitise la question et technicise les réponses. En témoigne l’émergence de « nouveaux discours » d’accompagnement qui ne sont que de nouveaux masques idéologiques de la domination : égalité des chances, promotion d’une élite méritante, mixité sociale, cohésion sociale, etc.
De la marche pour l’égalité en 1983 aux sans-papiers aujourd’hui, de multiples combats ont mis en avant la fonction sociale de l’inégalité raciste de traitement : organiser une concurrence ethnique entre forces de travail pour maximiser les profits. Mener ces combats efficacement suppose de s’attaquer aux racines de l’inégalité.


Sommaire, table des matières et préface de Christine Delphy sur le site de la revue Les Figures de la Domination


Présentation sur le site de l’éditeur


Bibliographie et articles de l’auteur



Les discriminations racistes : une arme de division massive
Saïd Bouamama avec une préface de Christine Delphy
L’Harmattan, janvier 2011
214 pages, 19 €


 


-11 mai 2011-



Discrimination