Imprimer la page

Les enfants roms à l’école française. Hôtes et cultures en présence

Michael Rigolot, Diversité-VEI n°153, juin 2008

« C’est peut-être ici que le projet d’une hospitalité ouverte et réfléchie aurait trouvé tout son sens, au service d’une didactique sereine des langues-cultures. Dans la situation ordinaire, l’hôte-enseignant est certain que l’hôte-élève reste un autre lui-même dont il attend une attitude conforme à la pratique des rites de contact, de communication et d’échanges symboliques inscrits dans l’ensemble du projet scolaire. Un écart important déstabilise cet équilibre. En ce qui concerne le rapport avec les enfants roms, l’écart était tellement extra-ordinaire qu’un malaise s’est rapidement propagé chez la plupart des enseignants.
(…)
Nous espérions que cet objet complexe produit par le présence des enfants roms à l’intérieur des écoles favoriserait une réflexion analytique et prospective plutôt que normative, non seulement en ce qui concerne la progression particulière des enfants de ce groupe mais encore pour tout ce qui touche à l’évolution de l’enseignement vis-à-vis des élèves à besoins pédagogiques particuliers. Un travail spécifique d’information des familles sur l’école et son projet, d’alphabétisation et d’intégration scolaire utilisant des techniques inédites – aiderait aussi chacun à s’interroger sur les finalités profondes de la scolarité en France, et notamment sur l’accès à la citoyenneté et l’égalité des chances. Les pratiques liées à la didactique des langues faciliteraient l’innovation pédagogique dans des champs disciplinaires souvent défendus comme des châteaux forts et dont la transversalité évidente n’était pas suffisamment mise en pratique par des équipes pluridisciplinaires. »

Article en téléchargement (5 pages, pdf) sur le site de Ville-Ecole-Intégration

Michaël Rigolot est enseignant-formateur au CASNAV de l’académie de Besançon, centre de linguistique appliquée.


-8 octobre 2008-



Enfants du voyage / Rroms