Imprimer la page

Les immigrés récemment arrivés en France

INSEE Première n°1524, novembre 2014

De 2004 à 2012, 200 000 immigrés sont entrés chaque année, en moyenne, sur le territoire français. Compte tenu des décès et des départs, la population immigrée a crû en moyenne de 90 000 personnes par an. Début 2013, elle représente 8,8 % de la population française. De 2004 à 2009, les entrées en France sont restées stables, puis ont augmenté, de 2009 à 2012, en raison essentiellement de l’afflux d’Européens.

Le profil des immigrés qui entrent chaque année en France évolue au cours de la dernière décennie. La part des femmes continue d’augmenter, dans la lignée d’un mouvement datant du milieu des années 1970. Celle des personnes originaires d’Europe se renforce : près de la moitié des immigrés entrés en France en 2012 sont nés dans le continent contre un tiers dix ans auparavant. L’immigration d’origine européenne est majoritairement portugaise, britannique, espagnole, italienne ou allemande. Depuis 2008, malgré la hausse du niveau de diplôme, la part des immigrés déclarant occuper un emploi l’année de leur arrivée en France est stable. Elle varie toutefois fortement selon le pays d’origine. Six nouveaux migrants sur dix vivent en famille l’année de leur arrivée en France, qu’ils aient migré ensemble ou rejoint un membre de leur famille précédemment installé.


Sommaire :

• 5,8 millions d’immigrés en France début 2013
• Une immigration de plus en plus européenne
• Une immigration européenne un peu plus âgée
• Une immigration asiatique très féminine
• Des nouveaux arrivants de plus en plus diplômés
• Les Européens plus fréquemment en emploi l’année de leur arrivée en France
• Six nouveaux migrants sur dix vivent en famille

Résumé en ligne sur le site de l’INSEE
Rapport intégral en téléchargement


-15 décembre 2014-



Migrations