Accueil > Ressources

Livres

Les littérature postcoloniales à l’école de la République : un travail sur le vivre ensemble

Thèse de Morgane le Meur, 2017, CELLAM

L’absence des littératures postcoloniales dans les programmes scolaires fut au départ un constat personnel. De ce constat est née l’idée selon laquelle l’absence de représentation de la diversité ethnique et culturelle dans le patrimoine littéraire transmis à l’école conduirait à un déséquilibre au sein même de la société. Ainsi, en quoi l’étude des littératures postcoloniales à l’école permettrait-elle l’amélioration du vivre ensemble ? En approche liminaire, nous avons tenté de mesurer concrètement la place des littératures postcoloniales dans la sphère scolaire. Cette étude n’ayant pas abouti pour diverses raisons, nous avons développé les dimensions didactique, sociétale et littéraire. La société française connaît une crise identitaire. Qu’est-ce qu’être français ? est une question récurrente dans les débats. Les événements tragiques qui se sont multipliés depuis 2015 ont renforcé cette problématique. Les questions religieuses, identitaires se mêlent à celles sur la sécurité. Tout ceci est accompagné d’une difficulté à traiter sereinement l’information en raison de l’hypermédiatisation et de la surexposition des événements dans un temps toujours plus limité. L’école pourrait se saisir de cette problématique et développer un travail singulier autour de ce qu nous avons défini comme didactique des littératures postcoloniales. L’étude de ce champ littéraire, inscrit dans l’histoire coloniale et ses pendants contemporains révèle des problématiques douloureuses parfois très intimes pour les élèves.

Lire la thèse

Thèse de Morgane le Meur, Centre d’Etudes des Langues et Littératures Anciennes et Modernes (CELLAM), Université Rennes 2, 2017. Français.

Rendez-vous d'ACT

La Fabrique du Regard #3 : Figures de l’altérité

Cycle de conférences, Avril-Décembre 2018, Marseille, ACT-BMVR-MHM à suivre

Autres actualités

BAINS-DOUCHES, BAINS PUBLICS ET HAMMAMS, UNE HISTOIRE DE L’EAU À MARSEILLE

Balade patrimoniale, 15 septembre 2018, Marseille, Ancrages à suivre

DE LA MANUFACTURE DES TABACS À LA FRICHE DE LA BELLE MAI, LIEUX À MÉMOIRES MULTIPLES

Balade patrimoniale, 13 octobre 2018, Marseille, Ancrages à suivre

BELSUNCE NOAILLES, DANS LES COULISSES DE LA VILLE

Balade patrimoniale, 29 octobre 2018, Marseille, Migrantour -Ancrages à suivre

10ÈME JOURNÉE D’ÉTUDE : LES HAMEAUX DE FORESTAGE DE PROVENCE

Journée de témoignages et d’échanges, 22 septembre 2018, Ongles, MHeMO à suivre

MARSEILLE REBELLE

Visite guidée, du 17 au 31 aout 2018, Marseille, Visite Massalia à suivre

EXPOSITION : « DERRIÈRE LA BOURSE », ARCHÉOLOGIE D’UN QUARTIER : 1860-2017

Exposition, jusqu’au 30 septembre 2018, Marseille, Musée d’Histoire de Marseille à suivre

Ressources

La leçon de vie des « jeunes de banlieue » : Frédéric Worms s’entretient avec Claire Marin, philosophe et écrivain. à suivre
"Ecrire l’Histoire, c’est donner à comprendre la manière dont un peu de temps se plie dans l’espace" - Patrick Boucheron à suivre
Photographier, ethnographier et exposer dans la cité. Jeunes rugbywomen à Sarcelles à suivre
Le Parcour sup des filles à suivre
Les « Nord-Africains » dans la rénovation urbaine des années 1960 à suivre

Mise à jour : mardi 7 août 2018 | Mentions légales | Plan du site |