Imprimer la page

Les mouvements migratoires entre réalité et représentation (Italie, XIXe-XXIe siècles)

Revue Italies n°14|2010, Université de Provence, juin 2011


Les actes du colloque "Les mouvements migratoires entre réalité et représentation (Italie, XIXe-XXIe siècles)" viennnent de paraître sous la forme d’un numéro spécial de la revue Italies, Revue d’études italiennes (14/2010) du CAER/Université de Provence.



Sommaire

  • Carmela Lettieri : Présentation 
  • Enrico Pugliese : Le modèle méditerranéen de l’immigration. Contexte, espace, caractéristiques, stabilité.


Les cadres d’interprétation

  • Raffaele Rauty : Il sogno americano. Rappresentazione dell’emigrazione italiana nei classici della sociologia statunitense.
  • Sonia Floriani : Qui e Altrove ? Per una tipologia di migranti fra sociologia e biografia.
  • Anna Maria Zaccaria : Naples-Piazza Garibaldi. Les images, les couleurs et les histoires de la mixité.


Aspects socio-économiques

  • Federica Dolente, Il lavoro gravemente sfruttato degli immigrati. Una ricerca condotta a Roma e nell’Agro Pontino.
  • Mara Tognetti Bordogna et Annalisa Ornaghi, Le phénomène des badanti en Italie : carcatéristiques et spécificités.
  • Lorenzo Ferrante, Newcomers, fiducia e frammentazione sociale nelle comunità a forte differenziazione culturale.


Aspects générationnels

  • Grazia Tatarella, Verso la società multiculturale : l’integrazione delle seconde generazioni di immigrati.
  • Paola Rebughini, Les jeunes descendants d’immigrés à Milan : identifications et vie quotidienne.
  • Simone Maddanu, La deuxième génération de musulmans en Italie : nouvelles pratiques quotidiennes de la religiosité.


Les politiques migratoires

  • Jean-Pierre Darnis, L’immigration, enjeu de politique intérieure et de politique étrangère pour l’Italie contemporaine.
  • Mattia Vitiello, Les politiques d’entrée en Europe et la frontière méditerranéenne.
  • Giovanni Bonato, La libertà di circolazione e soggiorno nell’Unione europea e la tutela dell’ordine pubblico.
  • Caroline Savi, Le regroupement familial en Italie.
  • Fabio Corbisiero, La gouvernance des flux migratoires. L’accès des immigrés aux services territoriaux à partir de l’application de la loi Turco-Napolitano. 
  • Rosalia Donnici, Teoria e pratica della mediazione culturale : il caso della città di Bologna.


Figures de migrants à l’époque de la grande migration

  • Michela Toppano, Émigration et fierté nationale ou le mythe du bon retour chez Luigi Capuana et Enrico Corradini.
  • Adriana Coelho Florent, “A sociedade” d’Antonio de Alcântara Machado.
  • Isabelle Felici, La ‘petite patrie’ de Gigi Damiani, entre exil et émigration.


La littérature de l’immigration

  • Daniele Comberiati, Lo sguardo obliquo : la tematica dell’emigrazione italiana nelle opere di scrittori immigrati.
  • Chiara Mengozzi, Strategie e forme di rappresentazione di sé nella letteratura italiana della migrazione.
  • Lucia Quaquarelli, Rappresentazione del conflitto nella letteratura italiana dell’immigrazione.
  • Emma Bond, “Verde di migrazione” : l’estetica perturbante dello straniamento ne La mano che non mordi di O. Vorpsi.
  • Anna Proto Pisani, Igiaba Scego, scrittrice post coloniale in Italia.
  • Paola Checcoli, Harragas e nuovi cittadini : il migrante nella letteratura marocchina di espressione francese tradotta in Italia.


Médias, cinéma et migrations

  • Nicolas Violle, Admirer l’Italie fasciste, stigmatiser son immigration.
  • Domenico Guzzo, “Pane e cioccolata”. Cronaca ordinaria di una straordinaria emigrazione.
  • Marcello Maneri, Les médias dans le racisme consensuel.
  • Eugénie Saitta, « Metropoli », un exemple de média pour les migrants en Italie.
  • Gianluca Gatta, La production du ‘clandestin’. Ethnographie des débarquements à Lampedusa.


 


-30 juin 2011-



Le temps des Italiens