Imprimer la page

Mémoires des conflits, conflits de mémoires

Rencontres de la Durance, IPR d’histoire-géographie, 14-15 mars 2012, Marseille


On sait combien a grandi la place que nos sociétés accordent aux pratiques mémorielles : multiplication des commémorations, patrimonialisation des traces du passé, etc. Le thème choisi cette année par les Rencontres de la Dur@nce ferait-il une concession au présent ? Ce serait une erreur de le croire, car l’approche qui a été privilégiée est celle de l’historien et du géographe, voulant ainsi emprunter à nos disciplines cette dimension critique qui les distingue si nettement de la mémoire.


À leur manière modeste, mais exigeante, les 12e Rencontres de la Dur@nce s’efforceront d’être à la hauteur d’un parrainage prestigieux : celui de l’historien Pierre Nora qui invite les professeurs à se « méfier des prestiges et des illusions de la mémoire » pour « en revenir aux fondamentaux de l’histoire [et de la géographie] scolaire(s) ».


Présentation et programme sur le site de l’inspection d’histoire-géographie de l’académie Aix-Marseille



Mercredi 14 et jeudi 15 mars 2012 aux Archives départementales
18 rue Mirès, 13003 Marseille
(Métro Désirée Clary)


PROGRAMME :


Mercredi 14 mars 2012
Matin
 : Mémoires des lieux et géographie des conflits


9 h – 9 h 30 : Ouverture des 12e Rencontres par l’Inspection pédagogique régionale


9 h 30 – 10 h 15 : Conférence en géographie
Mémoire(s) des lieux, une composante du projet urbain ?
par Brigitte Bertoncello, professeure des universités, Université de Provence, géographe et urbaniste


10 h 15 – 10 h 30 : Échanges avec la salle 


10 h 30– 11 h 15 : Conférence en géographie
Conflits occultés, populations oubliées : la difficile résilience territoriale en Afrique (cas du Congo-Brazzaville)
par Élisabeth Dorier, professeur des universités, Université de Provence


11 h 15 – 11 h 45 : Échanges avec la salle et présentation de posters scientifiques sur la géographie des conflits par Elisabeth Dorier et Mathilde Joncheray agrégée de géographie


Après-midi : L’évolution de l’enseignement des mémoires


14 h – 14 h 45 : Conférences en histoire
Mémoires d’exils et conflits de mémoires : le cas de la guerre d’Algérie dans l’enseignement de l’histoire
par Benoît Falaize, universitaire et formateur, Université-IUFM de Cergy-Pontoise / Directeur du Centre de ressources CNHI


14 h 45 – 15 h : Échanges avec la salle


15 h – 15 h 45 : Conférence en histoire
La représentation de la Shoah à l’École : construction et nouveaux enjeux 


par Olivier Lalieu, historien au Mémorial de la Shoah, responsable de l’aménagement des lieux de mémoire et des projets externes du Mémorial de la Shoah


15 h 45 – 16 h : Échanges avec la salle


Jeudi 15 mars 2012
Matin : Ateliers pédagogiques


Échanges de pratiques et débats autour des questions des programmes scolaires liées au thème du colloque :


• Frontières : mémoires et usages (Arctique Russie)


• Le 11 septembre, de l’interprétation à la représentation et au conflit de mémoire


• Serre-Ponçon : mémoires des lieux et conflits d’usage


• Traces urbaines des conflits et lieux de mémoire à Berlin


• Cartographie des conflits


• Le camp des Milles : mue d’un “non-lieu de mémoire”


Après-midi  : Mémoires des conflits


14 h 30 – 15 h 15 : Conférence en histoire
La guerre d’indépendance algérienne : du tabou à la « guerre de mémoire » ?
par Sylvie Thénault, chargée de recherches au CNRS, membre du Centre d’Histoire Sociale du XXe siècle


15 h 15 — 15 h 30 : Échanges avec la salle


15 h 30 – 16 h 15 : Conférence en histoire
Faire l’histoire de « la » mémoire de la Seconde Guerre mondiale en France
par Jean-Marie Guillon, professeur des universités, Directeur de l’UMR TELEMME


16 h 15 – 16 h 30 : Clôture des Rencontres


-27 février 2012-



Enseignement de l’histoire










































Histoire et mémoires