Imprimer la page

Migrants, exilés, réfugiés, nous, citoyens ?

Tables-rondes, LDH-Théâtre Mazenod, 25 mars 2017, Marseille

Aujourd’hui le vocabulaire a changé, il n’y a plus d’immigrés, ces travailleurs qui venaient participer au développement de la France. La question de l’exil est considérée à l’arrière fond des incertitudes du monde contemporain et alimente le jeu du politique sur les peurs des citoyens. Pour beaucoup, comprendre pourquoi ces personnes migrent, semble être une perspective humaniste dépassée à l’heure des raisonnements gestionnaires. Or l’apparition de camps aux noms devenus emblématiques (Lesbos, Calais, Grande-Synthe, etc.) montre à la fois que les politiques retenues par l’État français et plus largement l’Europe :

• font primer les intérêts sécuritaires au détriment des droits humains ;
• ne résolvent pas l’enjeu de la protection des déplacés des guerres, des persécutions de toutes sortes, des conditions d’existence et celle des réfugiés climatiques à venir ;
• mais aussi que les solutions bricolées de manière provisoire dans le ici et maintenant sont en deçà de nos responsabilités politiques et de l’urgence humanitaire.

Les actes de solidarité de citoyens ou d’élus montrent une voie possible pour envisager l’intégration dans un modèle social dont de plus en plus de citoyens sont en marge. La solidarité ne peut pas être caractérisée comme un délit lorsque des États n’hésitent pas à enfreindre le droit et les conventions internationales. Sans simplifier les problématiques de chacun, il s’agit d’entendre ceux qui ont su inventer et créer des ressources pour faire vivre ensemble ceux d’ici et ceux d’ailleurs.


Samedi 25 mars 2017 de 14h à 17h
Théâtre Mazenod
88 rue d’Aubagne
13001 Marseille

Entrée libre

Programme :

14h - MOT D’ACCUEIL ET D’INTRODUCTION
par Henri Rossi, président du comité régional LDH PACA

14h15 -16h15 - TABLE RONDE : LA CRISE DES MIGRANTS
Animée par Muriel Prévot-Carpentier, section LDH de Saint-Maximin-la-Sainte-Baume

• Les enjeux géopolitiques et la place de l’humain dans cette situation, Bertrand Badie, professeur en sciences politiques, Sciences Po Paris

• L’expérience de franchissement de la frontière par les réfugiés, François Tariq Sardi, photographe enquêteur indépendant

• La connaissance de la mer des réfugiés, leur sauvetage, Sophie Beau, directrice générale de SOS Méditerranée

16h15 -16h45 Pause

16h45 - 18h45 - TABLE RONDE : LA CRISE DE L’ACCUEIL
Animée par Swanie Potot, présidente de la section LDH de Nice

• La migration dans l’espace méditerranéen d’ hier à aujourd’hui, Yvan Gastaut, maître de conférences en histoire contemporaine, Université de Nice Sophia Antipolis

• Le délit de solidarité et la criminalisation des citoyens, Cédric Herrou et Pierre-Alain Mannoni, citoyens de la vallée de la Roya

Jean-Pierre Cavalié, réseau Hospitalité de Marseille

18h45 -19h CONCLUSION ET APPEL
par Françoise Dumont, présidente de la LDH


-25 mars 2017-



Migrations








































































































































































































































Politique