Imprimer la page

Parmi n(v)ous

Spectacle de la compagnie Mémoires vives, ECB, 17 mai 2013, Marseille

Une réflexion sur la clandestinité , « les sans papiers », « les sans voix », « les sans droits », … celles et ceux, qui, de l’Est à l’Ouest, du Sud au Nord, rêvent d’un ailleurs, d’un Eldorado… l’Europe, la France comme point de chute ou de recommencement.

Parmi n(v)ous raconte par le corps, le mouvement ou le non mouvement, le geste comme verbe, l’invisibilité, l’absence, la fuite permanente, l’enfermement, l’indifférence, la négation du corps de l’autre, de sa présence.

Le texte, le verbe, la voix comme présence singulière, pour dire la poésie de parcours d’exils. Des visages, témoignages d’itinéraires, des images clandestines, des sons sans-papiers récits.

La dramaturgie est une énigme en soi. Qui joue quoi ? Qui se joue de qui ? D’ailleurs, où sommes nous ? Sur le terrain ou le théâtre des « opérations » ?

Qui sont ces 4 clandestins ? Et ce type qui passe, qu’est ce qu’il veut, qu’est ce qu’il cherche ? Lui ou un ailleurs ?

Présentation sur le site de la Compagnie Mémoires vives.


Séances scolaire et tout public le 17 mai 2013
Espace culturel Busserine (ECB), Marseille

Site de l’ECB


-17 mai 2013-



Théâtre / Immigration / Engagement









































































































Migrations