Imprimer la page

Portée et limites d’une évaluation des politiques et des pratiques éducatives par les résultats

Article de Marie Duru-Bellat et Jean-Pierre Jarousse, Education et sociétés n°8, 2001/2002

Alors que les institutions éducatives consacrent une part importante de leur temps à l’évaluation des connaissances des élèves, l’évaluation des dispositifs et des réformes pédagogiques reste, particulièrement en France, une pratique peu répandue et souvent considérée avec quelque suspicion. Pourtant, l’évaluation des élèves elle-même pourrait ne pas être considérée seulement comme une mesure, en soi intéressante, de ce qu’ils savent à un moment donné mais aussi comme le résultat d’un processus pédagogique particulier.
On dépasserait ainsi “l’évaluation constat” pour une évaluation visant à éclairer la genèse du phénomène constaté, pour mieux en comprendre les ressorts, et orienter de manière adéquate les actions ultérieures à des fins de régulation.


Lire l’article sur le site CAIRN

Marie Duru-Bellat et Jean-Pierre Jarousse sont chercheurs à l’IREDU, Université de Bourgogne.



-28 septembre 2007-



Discrimination / Inégalités