Imprimer la page

Pour mettre fin à l’hécatombe, désentraver les circulations migratoires

Éditorial de Pedro Vianna et sommaire de la revue Migrations-Société n°155, septembre-octobre 2014

D’après les informations dont nous disposons au moment où nous rédigeons cet éditorial, le 10 septembre 2014 quelque 500 êtres humains ont péri au large des côtes maltaises lors d’un énième naufrage d’une embarcation transportant des personnes qui tentaient de gagner le territoire européen.
Outre le nombre des victimes – qui dépasse largement celui d’environ 300 morts lors du naufrage d’un bateau au large des côtes de l’île sicilienne de Lampedusa le 3 octobre 2013 – ce nouveau fait macabre est encore plus révoltant, puisque, selon le récit de deux des dix rescapés conduits en Italie où ils ont demandé à être reconnus réfugiés, le bateau a été délibérément coulé par les « passeurs ».


Édito en téléchargement

Sommaire de Migrations-Société Vol. 26 - n° 155 « Intégration : une érefondation" enlisée » en téléchargement


-19 décembre 2014-



Politique















































































































































































































































































































Migrations