Imprimer la page

Pour une vieillesse légitime (Bouches-du-Rhône)

Journée départementale d’étude avec Rémi Gallou, 21 février 2008, Marseille

La FAPIL, initiateur de cette journée, a la conviction que le logement constitue un élément déterminant de cohésion sociale. Il permet à tous les membres de la société, en particulier aux plus fragiles, de trouver leur place et de faire valoir leur droit à habiter sur l’ensemble du territoire national.
Les acteurs locaux du logement que sont ALOTRA, ADOMA, et l’AMPIL, le centre de ressources Approches Culture(s) et Territoires, et l’association Contacts, avec la FAPIL Méditerranée, et le soutien de la Direction Régionale PACA de l’ACSé et du Conseil Régional PACA, organisent une journée de réflexion sur la question du vieillissement des populations immigrées. Celle-ci s’adresse à l’ensemble des acteurs politiques, institutionnels et professionnels du département des Bouches du Rhône.
Elle est accompagnée de l’exposition On dirait le Sud.

Longtemps occultée par le fait que les immigrés étaient considérés comme une main d’œuvre jeune, isolée et destinée à retourner dans le pays d’origine, l’histoire de l’immigration, tout particulièrement dans sa dimension gérontologique n’a commencé que trop récemment à sortir de « l’impensé » dans lequel elle fut longtemps cantonnée.
Si l’attention des pouvoirs publics doit en conséquence être attirée sur les difficultés rencontrées par ces personnes, il est plus que nécessaire d’observer que celui-ci s’inscrit dans une problématique plus globale, qui concerne l’ensemble de la population immigrée vieillissante, dans la diversité de ses composantes.
Or, jusqu’à présent, politique d’intégration et de promotion de l’égalité et politiques publiques en direction des personnes âgées n’ont été que trop rarement pensées ensemble, dans leurs articulations et leurs objectifs communs.

La reconnaissance de l’ancrage des immigrés vieillissants qui ont participé, à part entière, au développement dans nos villes, relève de la responsabilité collective. Il s’agit d’un impératif de justice sociale. Cette reconnaissance doit être recherchée du double point de vue du droit et de l’histoire.
Face à cette exigence, une interrogation persistante sous-tend le débat sur la prise en charge des immigrés vieillissants : « comment intégrer les populations immigrées vieillissantes aux dispositifs de droit commun mis en œuvre en direction des personnes âgées, en matière de logement, mais aussi en matière de santé et d’intégration ? »

Date et lieu

Jeudi 21 février 2008 de 8h30 à 14h00
Centre Régional de Documentation Pédagogique
31 Bld d’Athènes 13001 Marseille

Programme

9h00 : Introduction
•  Présentation de la journée
•  Présentation des structures
•  Intervention des officiels
9h45 : Intervention de Rémi GALLOU, sociologue, Membre de l’Equipe de recherche de la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse, auteur de l’étude « La vieillesse des immigrés, isolés ou inactifs en France »
10h30 : Echange avec le public
11h00 : Intervention des acteurs de terrain :
•  Christelle SABATO, ALOTRA
•  Mustapha MOHAMMADI, Contacts
•  Isabelle FARGES, AMPIL
•  Muriel JOLY-SCHIETS, ADOMA
11h45 : Echange avec le public
12h30 : Synthèse
Buffet

Informations

Union Interrégionale FAPIL en Languedoc Roussillon PACA Corse
51 cours Lieutaud 13001 Marseille
Tél : 04.96.17.63.40
Mail


-14 janvier 2008-