Imprimer la page

Quartiers populaires, quartiers politiques

Denis Merklen, La Dispute, janvier 2009

Pour les classes populaires, le quartier est devenu le terrain des nouvelles solidarités et identités. De nouveaux conflits y prennent forme. Le quartier est aussi l’espace de l’action publique et de ses institutions, qu’elles soient étatiques ou non : école, police, associations, politiques sociales, partis politiques, groupes religieux s’y activent. Et du coup, ici aussi, se localisent les formes variées de l’action collective, de la protestation à la négociation, de la révolte à la participation créatrice à tout un ensemble de politiques sociales, urbaines ou culturelles.
Le positionnement même des catégories populaires au sein de la société en est bouleversé. Changement de sociabilité, changement du sens de la politique, changement dans les processus d’individuation, Denis Merklen, sociologue, nous propose de comprendre ce complexe de phénomènes qui a transmué les « travailleurs » en « habitants » ou en « pauvres ».

Interview sur le site de la Maison des Sciences de l’Homme

Note de lecture sur le site Liens-Socio

Quartiers populaires, quartiers politiques
Denis Merklen
Editions La Dispute, 2009
305 p., 24 €


-1er juillet 2009-



Quartiers et périphéries