Imprimer la page

Relégation urbaine, stigmatisation scolaire : un enchaînement inextricable

Jean-Pierre Garnier, blog des éditions Agone, 12 janvier 2011

En octobre 2010, à l’initiative de la revue Diversité, un séminaire se tenait au siège de la Délégation à la politique de la ville et à l’insertion sociale de la Ville de Paris. L’intitulé de ce séminaire laissait toutefois quelque peu perplexe, « La ville et l’école : les conséquences de la crise ». En dépit de l’article qui la définit, en effet, on pouvait se demander de quelle crise il s’agissait.

1° partie : de la relégation urbaine à la stigmatisation scolaire

D’un côté, l’écart, le contraste, la contradiction entre les inégalités réelles et l’égalité de principe proclamée dans les constitutions et par les institutions est devenu patent. De l’autre, les justifications traditionnelles produites par un « État social » sinon socialiste ont fait long feu : l’égalité réelle serait synonyme d’uniformité, d’inefficacité et d’atteinte à la liberté de l’individu. Une situation qui laisse la place au renouvellement du discours dominant.

2° partie : l’« égalité des chances » contre l’égalité des conditions

Présentation, bibliographie, articles et conférences en ligne de Jean-Pierre GARNIER


-31 janvier 2011-



École et Territoires






































































Ruptures / Décrochage

















Quartiers et périphéries