Imprimer la page

République-républiques : culture, pouvoir, territoires

Rencontres de la Dur@nce, Rectorat d’Aix-Marseille, 27 et 28 mars 2013, Marseille

Le programme de troisième et celui de première renouvellent profondément l’histoire de la vie politique de la France. Si en troisième se maintient une histoire des grandes étapes de la Ve République (de Gaulle et le nouveau système républicain et La Ve République à l’épreuve de la durée), l’accent est également mis sur quelques moments clés de l’évolution politique : le passage de la guerre à la paix de 1917 à 1920, la crise des années 1930, l’effondrement et la refondation républicaine des années 1940-1946. En première, cette orientation prévaut encore plus nettement puisque l’histoire des relations que les Français entretiennent avec la République est abordée notamment à la faveur de trois études précises : les décennies 1880 et 1890 pour l’enracinement de la culture républicaine, la période qui va de la défaite de 1940 à l’instauration de la IVe République en 1946, enfin les quatre premières années de la Ve République.
Comment expliquer ces choix ? Ils résultent d’abord d’objectifs pédagogiques ; ceux-là mêmes qui ont guidé la rénovation des programmes : l’étude de moments historiques précis doit permettre d’incarner davantage la leçon d’histoire, lui conférer une dimension concrète, enfin, écarter toute tentation à l’exhaustivité. Au renouvellement de la démarche, il faut toutefois ajouter l’intérêt pour les phases de refondation. Cette lecture invite à apprécier la variété des changements d’un régime qui s’est toujours nommé république. La Ve République est désormais le régime le plus durable que la France ait connu depuis la IIIe République. Pour des collégiens et des lycéens, la stabilité institutionnelle peut alimenter l’illusion d’une pérennité de la Ve République. L’étude de moments précis dans un temps relativement court — à peine un plus d’un siècle — incite au questionnement des raisons de ces refontes qui ont marqué notre époque sur fond d’une culture républicaine pourtant assez largement partagée.
Comment intégrer ces nouvelles approches dans les pratiques pédagogiques ? Les 13e Rencontres de La Dur@nce s’appliqueront à répondre à cette question. Avec pour intitulé, République, républiques : pouvoir, culture, territoire, elles fourniront l’occasion d’interroger le savoir universitaire sur des thèmes que la recherche dépoussière sans cesse ; elles permettront aussi de scruter la démarche, d’évaluer des dispositifs dans la perspective résolument innovante qui est celle traditionnellement dévolue aux ateliers pédagogiques.

Programme et modalités d’inscription sur le site de l’Inspection pédagogique régionale d’histoire-géographie
Mercredi 27 mars et jeudi 28 mars 2013
Archives départementales, 18 rue Mirès, 13 003 Marseille

Programme :

Mercredi 27 mars 2013

Matin : Conférences

9h – 9h30 : Ouverture des 13e Rencontres par l’Inspection pédagogique régionale

9h30 – 10h15 : Conférence en histoire : République et religion(s), par Yves Poncelet, inspecteur général de l’Éducation nationale

10 h 15 – 10 h 30 : Échanges avec la salle

10 h 30 – 11 h 15 : Conférence en histoire : La tradition républicaine sous la Troisième République, par Jean-Marie Guillon, professeur émérite des universités

11 h 15 – 11 h 30 : Échanges avec la salle

Après-midi : Pratiques pédagogiques

14 h – 14 h 45 : Cinéma et histoire : 1895-1980 : le temps des actualités cinématographiques, par Dominique Chansel, professeur honoraire

14 h 45 – 15 h : Échanges avec la salle

15 h – 17 h : Premier cycle des ateliers pédagogiques
• Grands travaux présidentiels, pouvoirs, République et territoires
• Usage et pertinence du document dans l’étude de la République dans les programmes de 3e du collège
• Les emblèmes de la République
• La Résistance et les valeurs de la République. Le 14 juillet 1942 à Marseille et à Avignon
• La construction des mythes républicains par les images
• Les territoires ultra-marins et la République française : étude géographique

Jeudi 28 mars 2013

Matin : Pratiques pédagogiques

9 h – 9 h 45 : Ouverture de la matinée : République et histoire des arts, par Jean-Louis Leydet, IA-IPR d’histoire-géographie

10 h – 12 h : Second cycle des ateliers pédagogiques
• Grands travaux présidentiels, pouvoirs, République et territoires
• Usage et pertinence du document dans l’étude de la République dans les programmes de 3e du collège
• Les emblèmes de la République
• La Résistance et les valeurs de la République. Le 14 juillet 1942 à Marseille et à Avignon
• La construction des mythes républicains par les images
• Les territoires ultra-marins et la République française : étude géographique

Après-midi : Conférences

14 h – 14 h 45 h : Conférence en géographie : La République ailleurs : la Nouvelle-Calédonie, par Jean-Christophe Gay, professeur des universités, membre de l’UMR « Espace »

14 h 45 — 15 h : Échanges avec la salle

15 h – 15 h 45 : Conférence en histoire : Quelle refondation républicaine à la Libération ?, par Robert Mencherini, professeur émérite des universités

15 h 45 — 16 h : Échanges avec la salle

16 h – 16 h 30 : Clôture des Rencontres


-27 mars 2013-



Enseignement de l’histoire











































Politique