Imprimer la page

Retour à Saint-Laurent-des-Arabes

Daniel Blancou, Delcourt, mars 2012


 


Dans Retour à Saint-Laurent-des-Arabes, Daniel Blancou nous emmène entre Avignon et Bagnols-sur-Cèze, juste après 68. La mère de l’auteur y est nommée institutrice dans un endroit assez particulier appelé cité d’accueil de Saint-Maurice-L’Ardoise, sur la commune de Saint-Laurent-des-Arbres. C’est son tout premier poste. Le lieu n’est autre qu’un site contrôlé depuis longtemps par l’armée. Chargé d’histoire, il a d’abord servi de camp d’internement pour les réfugiés espagnols en France après la Retirada.


Puis, pendant la guerre, l’occupant nazi y incarcère des prisonniers polonais ou russes avant d’y être enfermés à leur tour, la paix revenue. Ensuite l’armée utilise le site comme lieu de préparation pour les soldats partant en Indochine. Pendant la guerre d’Algérie y sont assignés à résidence des membres du FLN et de l’OAS… 


En 1962, l’afflux de population quittant l’Algérie pour la France dépasse les prévisions des autorités. Un camp est construit dans le Larzac pour les Harkis mais devant l’impossibilité d’y loger tout le monde, une partie d’entre eux est détournée vers ce camp militaire du sud est de la France à Saint-Maurice-l’Ardoise.



Retour à Saint-Laurent-des-Arabes
Daniel Blancou, 
Delcourt, mars 2012
14,95€


Présentation sur le site de l’éditeur


Présentation sur le blog Samarra


-21 décembre 2012-



Histoire coloniale et postcoloniale