Imprimer la page

« Ruptures scolaires » et « déscolarisation » des collégiens des milieux populaires : parcours et configurations

Rapport de Mathias Millet et Daniel Thin, IA, Préfecture et PJJ du Rhône, 2003

" Nous voudrions insister sur le fait qu’on ne peut comprendre les parcours de « ruptures scolaires » des collégiens de milieux populaires, en isolant une des dimensions qui le constituent. En étudiant simultanément l’histoire familiale, les parcours scolaires, les relations de quartier ou les relations de sociabilité juvénile des collégiens, il s’agit de dépasser la recherche de l’élément déterminant ou la construction de types explicatifs qui s’opposeraient (la famille vs le groupe de pairs vs l’école).
Loin d’envisager « ruptures scolaires » et « déscolarisation » comme le pur produit des conditions familiales d’existence ou de la socialisation familiale, comme la conséquence directe des relations juvéniles des collégiens, ou encore comme le simple résultat de la scolarisation, il importe de reconstruire la configuration des relations d’interdépendance sociales, matérielles, cognitives dans lesquelles sont pris les « collégiens en voie de déscolarisation ».
Il faut pouvoir rappeler, à chaque moment de l’analyse et à l’occasion de l’évocation successive des différents traits pertinents des parcours, comment chaque dimension des parcours s’imbrique à d’autres qui les rendent possible voire les renforce, et sans lesquels elles n’auraient ni le même sens ni le même effet. En d’autres termes, chaque dimension pertinente du parcours (familiale, scolaire, amicale, cognitive, etc.) suppose les autres aspects comme conditions de possibilité. C’est là un argument fondamental de la recherche dont l’oubli ferait perdre l’essentiel de l’interprétation des parcours. "

Lire le rapport en texte intégral sur le site de l’université de Lyon 2

Lire également l’article de Daniel THIN Agir contre les ruptures scolaires ou pénaliser les familles ? paru dans les Cahiers pédagogiques en mars 2006.


-31 octobre 2007-



Relations familles-école